カウンター

印刷用表示 |テキストサイズ 小 |中 |大 |


Bienvenue sur « Le français, ma langue paternelle »,
Le site personnel d'Akira Mizubayashi
depuis 1er novembre 2012

Un amour de Mille-Ans
en Folio

Paru le 16 mars 2017 dans la collection « Blanche » des éditions Gallimard,
Un amour de Mille-Ans va paraître en Folio le 20 septembre 2018.

Revue de presse :

« Akira Mizubayashi vole dans les espaces infinis que la musique ouvre en lui, s'ébroue dans des parenthèses enchantées où il observe le cheminement de chaque croche dans ses oreilles. » Marine Landrot, Télérama.

« Il y a des livres ouverts, aérés, qui vous prennent par la main pour vous emmener vers de nouvelles découvertes. Des livres qui vous entraînent vers d'autres livres, vers la musique, vers des lieux, vers des gens, vers des cultures différentes. Un amour de Mille-Ans est de ceux-là. » Éléonore Sulser, Le Temps.

« On a rarement aussi bien parlé du trouble que provoque la musique, de ceux qui la jouent et de ceux qui la reçoivent. Il faut prendre le temps de découvrir un texte de toute beauté qui se savoure et laisse une trace indélébile. » Alexandre Fillon, Lire.

Dans les eaux profondes
Le bain japonais

Mon cinquième livre en français a été publié le 8 mars 2018
dans la collection « La Rencontre » aux éditions Arléa.

Les mots de l'ouverture :
« Le hasard a voulu que, voici quelques années, Anne Bourguignon découvrît dans une librairie parisienne, "Autour du bain : de l'intimité familiale à la sociabilité (Lettre à un ami français)", mon premier texte en français paru en 1983 dans le numéro spécial de la revue Critique entièrement consacré au Japon, intitulé Dans le bain japonais.
C'est feu Jean Piel qui m'avait invité à y participer. Anne a souhaité que je fasse de ce texte ancien la matrice d'un livre. Sa proposition m'a séduit. J'ai conservé le texte de 1983 tel quel au début du livre. Les vingt-six fragments que j'ai écrits à son intention sont autant de variations plus ou moins longues dans le style d'écriture que j'aime, celui qui relie le petit et le grand, le proche et le lointain, l'individuel et le collectif, le rêve et le réel, l'ici et le là-bas, le vécu et la créationm le visible et l'invisible, l'histoire et l'Histoire. »

Quelques échos :
-> Un article d'Antoine Perraud dans La Croix du 5 avril 2018.
Lire cet article -> LinkIcon2018-04-07-LA CROIX-05 AVRIL.pdf.

-> Propos recueillis par Arnaud Vaulerin dans Libération du 31 mai.
Lire l'entretien -> LinkIcon2018-05-31-LIBERATION-31 MAI.pdf.

On peut lire d'autres recensions sur le site d'Arléa. LinkIconICI.

UN AMOUR DE MILLE-ANS
Mon quatrième livre en français a été publié le 16 mars 2017
dans la collection « Blanche » de chez Gallimard.

La quatrième de couverture :
« Sen-nen — prénom japonais dont la signification ne se révélera que tardivement — est marié à Mathilde, une Française. Ancien professeur de littérature française dans une université à Tokyo, Sen-nen vit désormais à Paris avec sa femme, atteinte d'une grave maladie qui l'oblige à garder la chambre. Tous deux mélomanes, ils se sont connus lors d'un stage de musique en France. Bien avant cela, à Paris, Sen-nen avait fait la connaissance d'une cantatrice, Clémence, qui chantait Suzanne dans Les Noces de Figaro. Ébloui, il avait assité à toutes les représentations et s'était lié d'amitié avec elle. Des années plus tard, alors qu'il l'a perdue de vue, il reçoit un message de Clémence : Les Noces sont redonnées à l'Opéra, dans la mise en scène originelle qu'elle est chargée de superviser. Mathilde laisse son mari aller à la rencontre du passé, pour une longue conversation dans laquelle la musique et l'amour tiendront une place centrale. »

-> Marine Landrot a écrit un très bel article sur UN AMOUR DE MILLE-ANS dans Télérama du 15~21 avril 2017. Lire cet article sur le site de Télérama : LinkIconICI
Voir la page de Télérama :

-> Eléonore Sulser, de son côté, a pulié un article très élogieux sur UN AMOUR DE MILLE-ANS dans le journal suisse Le Temps du 8 avril 2017.
Lire cet article sur le site Web du Temps : LinkIconICI
Voir la page du Temps :

-> Un article de Patrick Kéchichian sur UN AMOUR DE MILLE-ANS paru dans La Croix du 27 avril : « Un amour de Mille-Ans » d’Akira Mizubayashi - La Croix.pdf

Mélodie, chronique d’une passion
est entré dans la collection « folio »
(no 5811)

A

Mélodie, chronique dune passion

ont été décernés
Le Prix littéraire 30 millions d’Amis 2013
ainsi que
Le Prix littéraire de la Société Centrale Canine 2013.

« Mélodie fut pour moi – je mets à part les deux chiens de mon enfance – l'être le plus faible, le plus fragile, le plus totalement réduit à un état d'impuissance constante. Et par cette vulnérabilité extrême, elle a occupé, tout au long de son existence qui se confondait avec la mienne, la position de maître, et moi celle d'élève. Elle a été comme un grand maître d'un art traditionnel japonais dont l'enseignement consiste à ne rien dire de son art, mais à laisser son élève en deviner la quintessence. »
En rendant hommage à sa chienne Mélodie, Akira Mizubayashi nous offre une réflexion sensible sur les relations entre homme et animal, le récit bouleversant d'un amour heureux.

Voici le lien pour en savoir plus : ICI.

Un nouveau livre
Petit éloge de l'errance
(Gallimard, collection « folio 2 euros », 2014)

Petit éloge de l’errance vient de paraître aux Éditions Gallimard (collection folio 2 euros, no 5821).

« C’est cet effort d’absence volontaire, de déracinement voulu, de distanciation active par rapport à son milieu qui paraît naturel, c’est donc cette manière de s’éloigner de soi-même — ne serait- ce que momentanément et provisoirement —, de se séparer du natal, du national, et de ce qui, plus généralement, le fixe dans une étroitesse identitaire, c’est cela et surtout cela que j’appellerai errance. » L’errance : un nomadisme intérieur. À travers des souvenirs personnels et familiaux captivants, l’auteur raconte avec une ironie à la fois mordante et discrète comment ce choix s’est imposé à lui, dans le contexte de la très corsetée société japonaise. Un choix difficile, affermi par sa découverte de la culture et de la langue française. À travers la figure emblématique du rônin, samouraï errant du Japon médiéval, grâce aussi à ses « héros » littéraires (Rousseau) et musicaux (Mozart), Mizubayashi nous invite à un voyage intérieur, à la fois immobile et mouvementé.

Voici le lien pour en savoir plus : ICI.

Un autre prix littéraire pour
Mélodie, chronique d'une passion
(Gallimard, collection « L'un et l'autre », 2013)

Le 4 février 2014, le Prix littéraire de la Société Centrale Canine a été décerné à Mélodie, chronique d’une passion. C’est la deuxième distinction qui honore ce livre, après le Prix littéraire 30 millions d’Amis.

Le 4 février dernier, les membres du jury du Prix littéraire parmi lesquels Gilles Leroy, Prix Goncourt 2007 et André Demontoy, Mention spéciale du Jury pour le meilleur travail de recherche de l’édition précédente, se sont réunis pour désigner comme Lauréat 2013 du Prix littéraire de la Société Centrale Canine, Mélodie : chronique d’une passion d’Akira Mizubayashi publié aux Editions Gallimard.
« Ma préférence absolue. Un grand livre sur la relation fusionnelle entre un maître et son chien » écrit Gilles Leroy

Voici le lien pour en savoir plus : ICI.

Mélodie, chronique d'une passion
(Gallimard, collection « L'un et l'autre », 2013)
a remporté
le 31e Prix littéraire 30 millions d'Amis.


Le prix annoncé par le Jury le 19 novembre 2013 :
Le Prix littéraire 30 millions d'Amis, appelé aussi Le Goncourt des Animaux.
Michel Houellebecq, Frédéric Vitoux et Didier Decoin parlent de Mélodie :
Le Prix littéraire 30 millions d'Amis


Voici l'annonce de l'AFP.

19/11/2013 17:51:00
Le Japonais Akira Mizubayashi reçoit le Concourt des Animaux pour Mélodie

PARIS, 19 nov 2013 (AFP) — Le roman du Japonais Akira Mizubayashi Mélodie (Gallimard), qui raconte l'histoire de sa chienne, a reçu mardi le « Concourt des animaux », une récompense décernée par le jury du prix 30 millions d'amis.
Le lauréat, francophone vivant à Tokyo, a été distingué au premier tour du scrutin dans le célèbre café parisien, chez Drouant, où sont proclamés le Concourt et le Renaudot.
« C'est un bon livre, le style est beau. Il surclassait de très loin tous les autres », a dit à l'AFP Michel Houellebecq. « Le héros qui est un chien apparaît comme un personnage. C'est dur à faire. On pleure vraiment par moment », a ajouté l'écrivain amoureux des chiens.
L'auteur raconte les douze années de bonheur passées avec sa chienne Mélodie, un golden retriever mort en 2009. L'histoire se passe au Japon et l'auteur fait le récit d'une fidélité pleine de complicité avec l'animal auquel il voue une attachement exceptionnel : « C'est quelqu'un qui construit son histoire avec beaucoup d'ingéniosité, procédant par flash back avec des citations passionnantes, notamment de Céline racontant la mort de sa chienne », a commenté Jean-Loup Dabadie de l'Académie Française.
Frédéric Lenoir a salué « un livre très émouvant d'une rare qualité d'écriture » qui « nous amène à une émotion très profonde ». « L'auteur nous montre à quel point l'animal est un individu. Pas une personne humaine mais un individu qui a une extraordinaire sensibilité, intelligence. Ca rejoint le manifeste que j'ai signé pour la reconnaissance d'un statut de l'animal », a-t-il estimé.
Akira Mizubayashi, qui signe son deuxième ouvrage en français après Une langue venue d'ailleurs en 2011 (Gallimard), recevra un chèque d'une valeur de 1.000 euros de la Fondation 30 millions d'amis, avec pour mission d'en reverser l'intégralité à une association de protection animale.
Quatorze ouvrages où l'animal est présent sans être forcément le sujet principal étaient en compétition.
Le jury a par ailleurs décerné une mention spéciale à Daniel Arsand pour son ouvrage Que Tal (Phebus).

Aller à la page de Mélodie, chronique d'une passion : LinkIconICI

*******************************************
En compagnie de Daniel Arsand
En mars 2013, j'ai d'ailleurs eu le bonheur et l'honneur de m'entretenir avec l'auteur de Que Tal au Petit Palais dans le cadre des RENCONTRES organisées par la Maison des écrivains et de la littérature (MEL). Antoine Perraud était là pour jouer le rôle de modérateur. Voici la trace sonore de cette rencontre dont je garde un excellent souvenir. ICI.

Vous pouvez l'entendre parler de Que Tal. ICI.

La cérémonie de remise du Prix littéraire Richelieu 2013 a eu lieu à Bruxelles le 5 octobre 2013 à la Maison de la Francité.
Plus d'info.

A la Maison de la Francité, le 5 octobre 2013, Bruxelles

Nouveau !
Mélodie, chronique d'une passion
Gallimard, col. « L'un et l'autre » dirigée par J.-B. Pontalis
sort en librairie le 31 janvier. —> vers le site de Gallimard. ICI
Aller à la page de ce livre.
ICI.

Une langue venue d'ailleurs est entré dans la col. « Folio »
Voir le site de Gallimard —> ICI.
Aller à la page d'Une langue venue d'ailleurs —> ICI.

C'est à l'âge de cinquante-neuf ans que j'ai écrit mon premier livre en français, cette langue venue d'ailleurs que j'ai faite mienne tardivement, c'est-à-dire dix-neuf ans après ma naissance dans une ville de province dans le nord du Japon. Je suis né au Japon de parents japonais ; j'ai grandi au Japon, j'ai toujours vécu au Japon. Mais un jour j'ai décidé d'entrer dans la langue de Rousseau. J'ai quitté alors ma ville, Tokyo, pour quelques années d'études universitaires d'abord à Montpellier, ensuite à Paris. Aujourd'hui, j'habite à Tokyo. Je n'habite pas la France ; ce n'est pas la France que j'habite, c'est la langue de ce pays que j'habite.

Je lis et relis les livres de ma jeunesse enfuie et enfouie où tant de visages m'ont permis de m'acheminer vers cette langue qui jaillit maintenant en moi, à côté de l'autre, originaire, apportée par le hasard de la nature et inscrite sans doute plus profondément dans mon corps.
Vous êtes loin de moi, oui, loin de moi ; mais, loin de vous, je pense à vous, vous qui êtes toujours présents à l'horizon de ma conscience.



À Paris, octobre 2012.

Rencontres autour d'Une langue venue d'ailleurs. Cliquez ici pour aller aux Nouvelles.

Mélodie, chronique d'une passion, collection "L'un et l'autre" Une langue venue d'ailleurs, collection folio Melodie, chronique d'une passion, collection folio Petit éloge de l'errance. folio 2 euros La volonté de bonheur — le procès de civilisation et l'écriture littéraire, éditions Misuzu, 1994 L'enterrement de Don Juan — Histoire et société dans Dom Juan de Molière, éditions Yamakawa, 1996 La naissance du public, l'émergence de la littérature, éditions Misuzu, 2003 De l'idée républicaine — pour une démocaratie japonaise à venir, éditions Misuzu, 2005 Pour une lecture littéraire des Noces de Figaro de Mozart, éditions Misuzu, 2007 Un jeune homme devant la guerre, à propos de Candide de Voltaire, éditions Misuzu, 2006 思想としての〈共和国〉(増補新版),2016

Ce que j'ai écrit, ce que j'ai fait au Japon
et ailleurs.
Rencontres, conférences,
émissions auxquelles
j'ai participé.

Certaines photos de ce site (celles du Banquet du Livre à Lagrasse) ont été réalisées par Ghila Krajzman,
photographe new-yorkaise.
Je vous invite à vous rendre sur son site où vous découvrirez de superbes photos.
ICI.

PICKUP

A la Médiathèque de Rillieux-la-Pape Petites Fêtes de Dionysos à Arbois Lagrasse, le village qui abrite le Banquet du Livre Le petit cloître de l'Abbaye de Lagrasse A la Librairie Le Divan avec Daniel Pennac Royaumont Conférence à l'Institut français de Tokyo Kozo-ji : un temple bouddhique à Tokyo Automne à Tokyo Erables dans un temple de mon quartier de Tokyo Des fleurs sur un tatami Lumière et ombre sur un tatami Sauliac dans le Lot